LES CHEFS-D’OEUVRES QUE RECÈLE LE NORD

L’origine de certains des trésors artistiques les plus précieux du Canada se cache sous les yeux de tous aux Territoires du Nord-Ouest.

Il s’agit de neuf peintures à l’huile réalisées par A.Y. Jackson, artiste légendaire du Groupe des sept, qui ont orné pendant plus de dix ans les murs de l’Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest, à Yellowknife.

Jackson a réalisé ces tableaux évoquant les abords des Grands lacs de l’Ours et des Esclaves lorsqu’il explorait le territoire dans les années 1940 et 1950.

Ces peintures n’ont aucun secret pour les habitants du Nord. Jackson en a fait don au gouvernement territorial lorsque ce dernier était établi à Ottawa. Quand le siège de la capitale a été réaménagé à Yellowknife, les peintures l’ont suivi au Nord.

Cependant, de nombreux experts du Sud en peintures, y compris Tom Smart, spécialiste des œuvres de Jackson, dans la collection d’art canadien McMichael, à Toronto, ont appris l’existence de ces tableaux il y a à peine quelques années. « C’était une découverte stupéfiante que de connaître l’existence de cet ensemble d’œuvres, a déclaré M. Smart. Je crois que ces tableaux ne figuraient simplement pas sur l’écran radar des gens du Sud ».

Le tableau qui vaut le plus cher, Labine Point, Eldorado Mine, est une huile sur toile illustrant la mine Port Radium sur les berges du Grand lac de l’Ours. Il a été évalué à 100 000 $. Chacun des autres tableaux vaut de 25 000 $ à 80 000 $.

Peu importe la valeur marchande des peintures, elles sont sans prix aux yeux des habitants des T.N.-O. On peut admirer ces tableaux lors de visites publiques de l’Assemblée, offertes trois fois par jour l’été et une fois par jour l’hiver.

 

HISTOIRES SIMILAIRES

ATTRACTIONS SIMILAIRES